Tenju-an

Écrit par  Avr 18, 2016

Le temple Tenju-an (天授庵 / Tenju-an) est un des plus important, historiquement, temples de Nanzen-ji. Il a été construit en l'honneur du fondateur du Nanzen-ji : Daiminkokushi Mukanfumon.

Petit temple, autrefois il fut un palais de l'Empereur Kameyama où il décide plus tard d'en faire un temple.

Entrée du Tenju-an Entrée du Tenju-an
Entrée du temple, Mars 2015.

 

Informations :

Coordonnées :

- Adresse : 86-8 Nanzenji Fukuchicho, Sakyo-ku, Kyoto-shi 606-8435, Japon
- Téléphone : 075-771-0744
- FAX : 075-771-0744

Heures d'ouvertures :

- 9 h 00 à 17 h 00 (dernières entrées à 16 h 30 en hiver) excepté les 11 et 12 novembre où les heures sont limitées dues aux soirées spéciales de l'automne avec les illuminations en soirée
- 365 jours dans l'année sauf en cas d'évènements exceptionnels

Prix :

- Adultes : 400 ¥ (500 ¥ pendant les illuminations nocturnes)
- Collégiens/Lycéens : 300 ¥
- Primaires : 200 ¥

 

Sur la carte :


De Kyoto Station il faut compter 25 minutes pour s'y rendre.
Prendre la Karasuma Line puis la Tozai Line, pour enfin terminer à pied. Prix : 480 yen.
Le bus est aussi disponible mais plus long, il faut compter une moyenne de 45 minutes.

 

Son histoire

En 1267, l'Empereur Kameyama, enchanté par la beauté naturelle de l'endroit, a érigé un palais sur le site où se trouve actuellement le Nanzen-ji. Autour de 1288, l'Empereur a été contrarié par l'apparition d'un esprit et a donc demandé de l'aide à Daiminkokushi, le troisième chef prêtre du temple Tofukuji. Le prêtre se débarrassa de l'esprit qui tourmentait l'Empereur Kameyama en se contentant d'effectuer des méditations Zazen mais sans réciter un seul sutra. Profondément ému par la démonstration du prêtre, il devint par la suite son disciple. Ce qui va donner au chef prêtre le nom de Hôô, ce qui veut dire Grand Prêtre, et devenir directeur de conscience de l'Empereur. En 1291, l'Empereur Kameyama décide de transformer son palais en temple zen et le donne à Daiminkokushi. Ce temple n'autre autre que le Nanzen-ji.

Cependant, ces événements ont eu lieu dans les dernières années de vie de Hôô. Le prêtre est décédé avant que la conversion du palais en temple zen soit terminée. La suite a été laissée au successeur de Daiminkokushi, le prêtre Kiansoen. Ce dernier va terminer le travail et inaugurer ce nouveau temple zen. Malheureusement, à cause de ceci, peu d'importance sera donnée à Daiminkokushi lui-même. Tous les mérites reviendront à Kiansoen.

En 1336 Kokan Shiren, le 15e chef prêtre du Temple Nanzen-ji, demande à l'ancien Empereur Kôgan, la permission de construire un bâtiment commémorant la fondation du temple zen par Daiminkokushi. Après approbation, la construction s'est achevée l'année suivante, 1337, et ce n'est autre que le temple Tenju-an. Cependant, Tenju-an a été en détruit dans l'incendie du Nanzen-ji de 1447 et de nouveau durant la guerre d'Ônin (1467 - 1477), qui ne l'a pas épargnée de la destruction par le feu. Il aura fallu attendre 130 ans pour que finalement le temple soit reconstruit.

Suite à la guerre, bon nombre de temples ont été détruits. Mais au vu de la période de stabilité politique, dans le dernier quart du 16e siècle, beaucoup de temples ont été reconstruits. Les prêtres du Nanzen-ji ont convenu que le Tenju-an devait être reconstruit par l'un des plus célèbres prêtres Zen de Kyôto : Genporeisan. Il a nommé Ungakureikei chef prêtre du temple Tenju-an et a demandé au daimyô, puissants gouverneurs, Hosokawa Yûsai de financer les travaux. Suite à la généreuse contribution de Hosokawa Yûsai, la reconstruction a été achevée en août 1602. C'est devenu le Tenju-an actuel.

 

La grande salle

La salle principale du Tenju-an

La toiture est en chaume avec des bardaux. Au centre de la salle, on retrouve une statue en bois grandeur nature de Daiminkokushi. On y retrouve aussi des plaques commémoratives en l'honneur de la famille Hosokawa : Yûsai et sa femme. Hasegawa Tôhaku, un artiste célèbre de l'Époque Momoyama Azuchi, a peint les portes coulissantes de la grande salle. Les 32 portes, peintes par Hasegawa Tôhaku, ont été désignées comme Bien Culturel Important par le gouvernement Japonais. Cela a été peint en 1602, l'année de la fin de la reconstruction.

 

Le Jardin

Le jardin se compose de deux parties : celui de l'Est et celui du Sud. Le jardin à l'Est est un jardin dit de pierre. Un sentier de pierre, géométriquement conçu, est visible sur du sable blanc et entouré de mousses. Comme on peut le constater sur les photos ci-dessous, ce sentier permet de relier la grande salle avec la porte principale. Mais il n'est pas possible de l'emprunter, nous pouvons seulement l'observer. Ce sentier a été fait en 1338, après la première construction du Tenju-an. Quant à l'autre sentier de pierre, menant au mausolée de Yûsai, il a été fait après sa mort en 1610.

Jardin du Tenju-an Jardin du Tenju-an Jardin du Tenju-an
Jardin du Tenju-an, Mars 2015.

Le jardin situé au Sud illustre ce que l'on faisait en matière d'aménagement paysager à la fin du 14e siècle. On le constate par la présence des deux îlots centraux. Les deux îlots permettent la création d'un bassin à l'Est et à l'Ouest. Ce qui va permettre d'apporter une différence entre les deux.

Jardin du Tenju-an Jardin du Tenju-an
Jardin du Tenju-an, Mars 2015.

Si une partie du jardin démontre bien qu'il date de 1337, certaines autres parties semblent avoir été rénovées et reconstruites dans les années qui ont suivi, notamment en 1602. D'autres réagencements ont eu lieu à la fin du 19e siècle, comme par exemple le pont reliant l'îlot. Cela représente le style de l'Ère Meiji (1868 - 1912). Cependant cela ne dénote pas du tout avec le reste et laisse place à la beauté et la grâce des jardins du 14e siècle.

Jardin du Tenju-an Jardin du Tenju-an
Jardin du Tenju-an, Mars 2015.

 

La faune

On retrouve en faune les carpes koï. Présent en nombre, il est facile de les voir.

La faune au temple Tenju-an La faune au temple Tenju-an
La faune au temple Tenju-an, Mars 2015.

 

Mon avis

Étant au Nanzen-ji, je souhaitais faire tous les temples. C'est alors que je me suis arrêté sur le temple Tenju-an. Ce fut une agréable et splendide visite même si le tour se fait relativement rapidement (20 à 30 minutes). Au moment de mon passage, il y avait peu de personnes, j'ai donc eu les lieux pour moi tout seul une bonne partie de ma visite. Au milieu de cette faune et de cette flore, c'était tout simplement magique. Je suis friand de tout ce qui touche, de près et de loin, aux temples, aux jardins et au zen. Ce fut apaisant et j'en ai pris plein les yeux. Je n'avais pas envie de quitter les lieux. Je suis même revenu sur mes pas pour pouvoir de nouveau admirer les lieux. Ce fut une agréable découverte. Après il est vrai que ce lieu doit être encore plus magique lors de la période de l'automne avec la flore présente. Mais hormis ceci, je ne peux que vous conseiller de vous arrêter sur ce temple si vous êtes au Nanzen-ji.

 

Galerie (Mars 2015)

 

Liens Web

- Site officiel (en japonais)
- Site officiel (en anglais)

Source des photos : © Lelouch.

 

Lieux à visiter au Nanzen-ji

Nanzen-ji San-mon du Nanzen-ji Nanzen-in

Tenju-an Saisho-in Hojo



Benoît

Connu sur la toile sous le pseudo de Lelouch, mais de mon vrai prénom Benoît, je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors qu'en 2005 je décide de créer Japan World.

Site internet : www.japan--world.net/

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.