Les Looks - Partie 1

Écrit par  Jan 01, 2007

Différents jeu de rôles

C'est pour mieux pouvoir s'exprimer que les adolescents Japonais font des cosplay, ou juste pour s'amuser. Mais l'on remarque que même en dehors des « journées cosplay », ceux-ci n'hésitent pas à se créé une identité, grâce aux différents styles qui leur sont proposés. Mais plus qu'un style, ils jouent de véritables « jeux de rôle », car ils s'identifient toujours à des personnages de mangas ou des célébrités. Nous allons voir les différents styles les plus connus que les Japonais peuvent revêtir sans crainte et sans honte.

Mode Japon

 Les fruits ont créé un style vestimentaire riche en couleurs et en accessoires, elles pourraient rentrer dans un groupement de styles que l'on pourrait appeler « kawaii », qui veut dire « mignon ». Ce style ne cherche pas à imiter un personnage ou un groupe de musique quelconque. On pourrait dire que les jeunes s'habillant comme ça achètent tout ce qu’ils trouvent mignons et les assemblent selon leurs goûts. Nous pourrions juger ces accoutrements excentriques ou « trash » mais les Japonais, diraient « non », tout simplement parce que ce genre de style est rentré dans leurs moeurs.

 

Mode Japon

Toujours dans le style « kawaii » nous pouvons trouver les « décora » ou « pink ». Comme leurs deux différents noms l'indiquent, ce style consiste à assembler beaucoup d'accessoires et le plus de rose possible. Il pourrait se rapprocher du « fruits », puisque les principes sont presque les mêmes.

 

Mode Japon

Le style « cyber » se rapproche beaucoup du cosplay, car la tenue est non seulement excentrique mais délirante et peut faire référence à des personnages de jeux vidéo. Ce style peut s'apparenter aussi aux « décora », car il n'hésite pas à utiliser plusieurs sortes d'accessoires complètement « farfelu », tel que des tubes, des faux cheveux de couleurs vert, bleu, rose... Généralement les adeptes de cette mode cherchent à ressembler à un personnage venu du futur, il y a là encore un désir de sortir de la vie quotidienne. C'est aussi un moyen de sortir des normes et de se dire « je ne suis pas comme les autres », en se créant une sorte de personnage futuriste.

 

Cette mode s'appelle « sweet lolita », comme pour beaucoup d'autres styles, le mot « lolita » est utilisé, comme si c'était pour illustrer « la jolie petite fille ». Dans ce style c'est exactement l'effet recherché, le but est de faire une sorte de retour à l'enfance, pour paraître « kawaii ». Les modèles de robes sont faites à partir de ceux des occidentaux, par exemple sur le modèle d'une robe de petite princesse ou d'enfant bourgeoise. Les couleurs utilisée sont dans les tons pastels (bleu, blanc, rose). Leur but est de ressembler à une véritable petite poupée de porcelaine, pour cela elles conservent aux mieux leur couleur de peau (pâle). Pour coller avec ce style, ils leurs faut utiliser un certain langage, une certaines voix et surtout avoir des expressions de visages jugées « mignon », pour faire référence à un enfant. Pour compléter le tableau, leurs robes sont faites avec beaucoup de froufrous ou de dentelles, sans être trop chargées. Elles jouent donc un rôle qui leur colle à la peau (puisque c'est celui qu'elles ont choisi parmi tant d'autres).

 

Mode Japon

Les gothic lolita s'habillent elles aussi le plus souvent avec des robes taillées selon le modèle occidental (et plus précisément européen). Mais à la différence des sweets lolita les couleurs de leurs habits sont sombres, le plus souvent noir et blanc, mais aussi bordeau ou encore bleu foncé. Elles sont à la fois kawaii, mais font un contraste avec cet esprit et les couleurs sombres qu'elles utilisent. De plus les gothic lolitas peuvent s'identifier à certaines célébrités comme Mana (membre du groupe Malice Mizère) qui s'habille lui-même avec des robes gothic lolita. Ce style colle parfaitement avec un style de musique bien définit, plutôt rock/métal. Les gothic lolitas s'identifient donc parfois à des personnalités et jouent là encore un « jeu de rôle ».

 

Mode Japon

Une mode s'est créée, elle mélange un peu de tout et est apparentée à un style de musique précis. Je nomme le « Visual Key » qui s'inspire des tenues et des accessoires des personnages de mangas. Un style qui jouent dans les couleurs foncées et peut s'inspirer aussi des gothic lolita bien que celui-ci paraît plus moderne. En effet si les gothic lolita s'inspire des anciens styles vestimentaires de l'Occident, le Visual Key quant à lui pourrait être qualifié de mode SM. Les matériaux et accessoires utilisés sont assez modernes et les coupes de vêtements sont totalement farfelues et originales. Parfois le modèle de ses vêtements fait référence aux vêtements traditionnels japonais, ce qui nous montre la variété que nous apporte ce style. On peut aussi citer les Punk qui sont très moderne, mais ils ne sont pas typique du Japon, cette mode leur vient des Etats-Unis.

 

Mode Japon

Groupe de Visual Key : Kgrra (s’habille avec des habits traditionnels japonais, mais jouent du hard/rock)

 

Mode Japon

Les horror lolita veulent apporter une belle image de la femme, mais en contraste elles utilisent beaucoup de maquillage pour simuler des plaies ou du sang. Elles sont néanmoins très mignonnes, même si elles représentent des visions d'horreur.

 

Mode Japon

Les industrial lolitas, se rapprochent beaucoup du style Visual Key et du style Punk, mais se caractérisent par les différentes couleurs utilisées (autres que le noir) et l'utilisation de tissus écossais ou à carreaux.

 

Mode Japon

C’est ce que nous pourrions appeler la mode hawaïenne. Le nom principal de ce style est « kogal ». Les kogals ont le teint bronzé, les cheveux teints, les vêtements plutôt « flashis ».

- En plus de ces éléments esthétiques de base, les « kogaru » (famille des kogals) utilisent des faux ongles et surtout sans modération de l’eyeliner et du fard à paupières. Elle peuvent faire référence indirectement aux Geisha, qui utilise beaucoup de maquillage blanc, mais sont leur contraire puisqu'elles se bronzent aux U.V. Alors que les Geisha recherchent la blancheur la plus pure.

- Dans cette catégorie, nous pouvons aussi faire entrer les « ganguro ». La différence réside dans la couleur du teint du visage. Les « ganguro » ont en effet le teint beaucoup plus mat, voir même brun foncé.

- Le style Yamamba reprend les codes vestimentaire et de couleur des kogals mais en les accentuant. L’eyeliner, le fard à paupières et le rouge à lèvres (de couleur clair ou même très souvent blanc) est massivement utilisé. Le terme yamamba renvoi lui-même à une légende japonaise sur une sorcière habitant dans les bois et terrorisant les promeneurs. Ce style est censé reprendre les traits du visage de la sorcière.

Ces différents styles aident les jeunes Japonais à se créer une identité autre que celle scolaire et familial. Ces adolescents défient la tradition en se créant une identité moderne, mais cela ne marche que dans les rues, ou en tout cas en dehors de l'école et de la maison (à part dans leur chambre). En parallèle à tous ces « jeux de rôle » le jeune Japonais doit s'intégrer dans la vie sociale et d'abord réussir ses études.



Hinata

Ancienne membre de Japan World. Certains de ses dossiers et fiches sont restés sur Japan World.

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.