Imprimer cette page

Fukushima : Les voix silencieuses

Écrit par  Déc 16, 2016

Fukushima : Les voix silencieuses

Informations

Titre : Fukushima : Les voix silencieuses
Un documentaire de Sato Chiho & Rue Lucas
Année : Drapeau français 2016
Genre : Documentaire
Durée : 57 min
Produit par : Nautéin Prod
Site officiel : Fukushima : The Silent Voices

 

Résumé

Résumé :

Et vous, que feriez-vous si vous habitiez en zone radioactive ?

Le 11 mars 2011, la catastrophe a eu lieu sur les côtes nord-est de l'île de Honshu. Puissant tremblement de terre, c'est cependant le tsunami qui a suivi qui a fait le plus dégât avec, notamment, la catastrophe nucléaire sans précédent sur la centrale Fukushima Dai-ichi. Alors que le gouvernement et les autorités locales disent que tout va bien, qu'en est-il vraiment ? Sato Chiho, japonaise, vit en France, mais a de la famille qui vit à 60 kilomètres de la centrale dans ce que l’on appelle : « La zone d’évacuation volontaire ». Elle va laisser la parole à ces voix silencieuses.

Fukushima : Les voix silencieuses Fukushima : Les voix silencieuses Fukushima : Les voix silencieuses

Fukushima : Les voix silencieuses Fukushima : Les voix silencieuses Fukushima : Les voix silencieuses
Source des photos : © Fukushima : Les voix silencieuses

Notre Avis

Notre Avis

Benoît

Note étoile Note étoile Note étoile Note étoile Note étoile

Avis écrit le 16/09/2015

« Tout va bien ne t'inquiète pas. »

Quand j'ai décidé d'aider à ce que ce documentaire voit le jour en aidant modestement au financement participatif, c'était simplement dans le but qu'un tel projet puisse voir le jour. Quand j'ai vu le résultat final, je ne peux qu'approuver de tel projet. Je m'intéresse énormément au Japon et cela passe aussi par ce que l'on entend très peu parler. Le cas de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi est quelque chose qui m'a marqué lorsque cela est arrivé. Puis je me suis posé la question, comment vivre après une telle catastrophe ? Que pensent les gens sur place ? Je ne comptais pas sur les médias nationaux pour m'apporter la réponse que je recherchais. Ce documentaire m'a justement ouvert l'esprit et laisse parler ces voix silencieuses que l'on n'entend jamais : l'humain.

L’événement de Fukushima m'a marqué l'esprit au point qu'à ce moment-là j'avais acheté tous les journaux qui relayaient l'information. Les années passent, et même si je n'oublie pas, je me suis demandé, plusieurs fois, ce que sont devenus tous ces gens sur place. Alors quand DozoDomo a relayé l'information d'un projet de documentaire sur le sujet, j'ai voulu aider à ma façon. Mais pas un documentaire à sensation, un documentaire sur la personne, les relations, sur l'humain tout simplement. Puis quand j'ai vu le résultat final, j'ai déjà été subjugé et puis j'ai surtout apprécié que l'on donne la parole à ces voix que l'on entend que très peu souvent. 

On est immergé dans cette famille. Cette famille qui a décidé de rester. Mais on va aussi voir ceux qui sont dans des préfabriqués, des experts sur le sujet, des politiques etc. Cela englobe un large panel et permet d'avoir un œil nouveau sur ce qu'il s'y passe, 5 ans après. On donne la parole à ces gens qui vivent quotidiennement sur place. On a leur ressenti, mais aussi comment fonctionne la vie sur place avec, par exemple, la nourriture ou bien les enfants. Des experts nous donnent leur avis et libre à chacun de se faire le sien après. C'est véritablement intéressant. On met l'accent sur de nombreux sujets qui parfois sont tabous.

Fataliste ou bien la crainte d'assumer ses propos en société, on nous met en lumière un fait à la japonaise : tout va bien ne t'inquiète pas, comme le dit si bien le père de Sato Chiho. On va éviter le conflit et même si on est en désaccord, on garde pour soi. On reste dans le rang, à l'image des manifestations qui se déroulent au Japon. C'est inquiétant et démontre un peu ce qui se passe sur place. Mais penser que tout le monde est en sécurité et que tout va bien, n'est-il pas mieux ? Tel est le ressenti de certains habitants. Même si des voix s'élèvent et essayent de faire changer les choses, bon nombre de choses restent encore très obscures et ne bougent pas.

Quant à la réalisation, j'ai aimé la sobriété et la façon dont cela a été réalisé. Sans fioritures, ce ne fut que plaisir ces 57 minutes où l'on est amené à suivre cette belle voix narrative.

L'avenir ne laisse rien présager de bon, même si l'on ne sait pas réellement comment cela va se dérouler. Ils sont inquiets, mais parfois ils n'ont pas d'autres choix que de rester. Il n'est pas facile d'avoir le ressenti réel des Japonais, mais par l’intermédiaire de ce documentaire, on laisse place à l'humain, à ces gens qui vivent sur place et on nous donne droit à une part de leurs pensées. J'ai été pris au cœur et je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ces enfants insouciants et à leurs parents. Quel avenir pour eux ? Finalement, que ferais-je si moi aussi je vivais en zone radioactive ? Je ne peux que vous conseiller de le voir. Personnellement que l'on donne la parole à ces voix silencieuses m'a tout particulièrement touché.



Benoît

Connu sur la toile sous le pseudo de Lelouch, mais de mon vrai prénom Benoît, je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors qu'en 2005 je décide de créer Japan World.

Site internet : www.japan--world.net/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.